Dixieme Anniversaire, une soiree inoubliable. Aldrovandi : futur fonde sur la dignite du travail

[21.12.2013] «Certains soutiennent que le futur n'existent pas : le futur doit être construit. Le futur que nous avons construit il y a 10 ans, nous l'avons fondé sur la dignité du travail. Notre engagement, 10 ans après, reste fidèle à lui-même : guider l'entreprise dans le but d'empêcher que quelqu'un ne goûte au goût amer du chômage et d'instiller l'orgueil de faire partie de Renner Italia. Mes choix ont toujours été dictés par cet engagement qui pour moi est un point d'honneur. Je ressens fortement la responsabilité de défendre le progrès de Renner Italia et la certitude du travail de chacun. C'est ma façon de vous dire 10 fois merci. C'est ma façon de faire en sorte que la flamme d'il y a 10 ans continue d'illuminer le futur de Renner Italia». Avec ces mots, le directeur général de Renner Italie, Lindo Aldrovandi, a clôturé un discours très grand et émouvant, souligné par les deux minutes d'applaudissements des 650 invités à la fête exclusive pour le Dixième Anniversaire.

ALLER A LA GALERIE PHOTO

La soirée du vendredi 20 décembre restera une soirée gravée dans la mémoire de tous. Un événement qui a débuté avec les très belles paroles du président Renner Italia, Alexandre Cenacchi, et du directeur général Renner Sayerlack, Marcelo Cenacchi, qui ont voulu répéter le soutien, l'appréciation et la confiance qu'ils portent à l'administrateur délégué.

 
Une soirée qui s'est poursuivie avec le rapprochement de Aldrovandi à l'extraordinaire Adriano Olivetti, analogie offerte par le vice-président Renner Italie, Alberto Cocchi, qui a également applaudi l'initiative “Un salaire en plus contre la crise”.
Suggestif le discours d'Aldrovandi : «Vous voyez – a dit l'administrateur délégué – : une personne qui conduit une entreprise, en particulier s'il a la chance de la voir grandir, risque, malgré ses efforts pour l'éviter, de s'éloigner du point de vue des gens avec qui il travaille tous les jours. Moi je n'ai jamais oublié ce que veut dire vivre dans une famille où on attend avec impatience le jour de paie, où il faut constamment se serrer la ceinture et se retrousser les manches. Et le licenciement d'il y a dix ans ma ramené à quand, en 1980, j'ai commencé à travailler comme ouvrier et je ne pouvais évidemment pas imaginer qu'un jour tout cela allait arrivé». 
Ce qui s'est passé fin 2013, c'est une entreprise qui a changé la donne dans tout le secteur industriel, une entreprise née dans des temps de crise mais qui ne connaît pas la crise. Au contraire, elle grandit constamment. L'année se clôturera avec une augmentation du chiffre d'affaires d'environ 15% (frisant les 80 millions d'euros) et une récompense en plus pour chaque employé qui correspondra à deux mensualités.
«Notre flamme est une flamme folle, contagieuse et visionnaire», a admis Aldrovandi. Des mots qui ont surtout touché le cœur des employés, visiblement émus. Des mots qui ont suscité l'appréciation d'Unindustria Bologna, qui à travers son directeur général, Tiziana Ferrari, a voulu récompenser Aldrovandi avec une plaque qui reconnaît la grande valeur de l'entrepreneur bolognais. La presse était également très intéressée par la singularité du phénomène Renner, avec une vaste patrouille de journalistes représentant Il Sole 24 Ore, La Repubblica, Il Resto del Carlino, Rai, Ansa, L’Espresso, Il Venerdì di Repubblica, Agence de presse Dire, Radio Città del Capo.

Aujourd'hui en revanche, la maison Renner a ouvert les portes à la traditionnelle réunion de la force de vente italienne. Dans le centre des congrès du Savoia Hotel Regency les très bons chiffres de 2013  ont été analysés et les stratégies de 2014 illustrées. Parmi les autres, le nouveau responsable de la ligne de peintures ignifuges Firewall de Renner Italia a également été présenté. Il s'agit de Luca Alimenti, qui, pour la nouvelle année, a en réserve de nombreuses initiatives prêtes à amené un vent de fraîcheur aussi dans l'important secteur des peintures anti-incendie.