Céllules de Bénard

L’évaporation des composants liquides, après l’application d’un revêtement d’émail, modifie la tension superficielle du produit de vernissant à mesure qu’une variation de la concentration dans le système est déterminée. En même temps, la valeur de viscosité du vernis appliqué varie également et des courants ascensionnels de solvant sont créés à partir des couches internes vers la surface et cela provoque une turbulence à l’intérieur du produit qui influence les caractéristiques de la surface. Les particules les plus volatiles et les plus légères sont transportées à la surface tandis que les particules lourdes, en raison de leur densité et de leur taille différente, restent au fond. Sur la surface du film de vernis sont définies des taches de différentes tailles appelées cellules de Bénard. Ces cellules ont une forte tension sur les bords qui a tendance à diminuer vers les zones centrales.